Thales est un des leaders mondiaux des systèmes d’information critique. Il a un effectif mondial de 68 000 personnes et une présence dans 50 pays. En termes de R&D, Thales investit 2,2 milliards d’euros au total (18 % de l’activité) employant  25 000 chercheurs dans des domaines de pointe qui produisent plus de 300 inventions par an. Aujourd’hui, Thales dispose d’un portefeuille de plus de 15 000 brevets et maintient plus de 30 accords de coopération avec des universités et des laboratoires de recherche publics en Europe, aux États- Unis et en Asie.

Thales Services SAS coordonne le projet par le biais de son laboratoire ThereSIS (THALES European Research Centre for Security & Information Systems). Les axes de recherche de ThereSIS sont : Architecture Logicielle Avancée, Sécurité Physique, Logiciels Open Source, Gestion des Services, Sémantique & Nouveaux Usages ainsi que Environnement Synthétique et Simulation.

Expertise

Les activités de Thales Services dans le domaine de la sécurité portent sur la conception, la fourniture et l’intégration de systèmes technologiques destinés à protéger les infrastructures critiques des entreprises, des collectivités locales et des organismes gouvernementaux du monde entier. Ces systèmes couvrent tous les aspects de la sécurité globale : identification, sécurité et supervision de sites, systèmes d’information et sécurité de l’environnement. Ces activités comprennent une large palette de prestations, qui va des services de conseil en sécurité, définition architecturale, intégration de systèmes complexes et de solutions clés en main jusqu’à la conception, installation, implémentation et maintenance de systèmes de sécurité. L’entité coordinatrice de ce projet a les objectifs suivants :

  • Fédérer les efforts de recherche de Thales sur les systèmes d’information critiques sécurisés
  • Evaluer, intégrer et promouvoir les solutions e-gouvernement européennes
  • Tirer profit des synergies avec l’Ecole Polytechnique et les pôles de compétitivité Systematic et Cap Digital (laboratoires universitaires, partenaires industriels y compris PME)
  • Démontrer les capacités de réalisation de Thales (pilotes, prototypes…)